Actualités


Le marché immobilier

Contrairement à la plupart des pays européens, le Portugal n’a pas connu la bulle immobilière des années 1996-2007. Les prix au mètre carrés sont restés raisonnables.

Ensuite, la crise financière de 2008 a lourdement impacté le marché immobilier portugais. Après un effondrement de la demande et des prix, ces derniers sont repartis à la hausse depuis 3 ans environ. Pour exemple, au cours du premier semestre 2014, 14 milliards d’euros ont été investis dans l’immobilier au Portugal, dont 43% en Algarve !

L’Algarve a la cote et voit l’arrivée de plus en plus d’étrangers, et en particulier de français. Les accords fiscaux franco-portugais favorise cette tendance. Mais ce n’est pas la seule raison. Une certaine défiance dans le système bancaire, une faible rentabilité des capitaux, la crainte d'attaques terroristes, un climat social tendu, autant de raisons qui poussent les français à venir investir ou s’installer en Algarve, région privilégiée du Portugal. Lorsque l’on ajoute les atouts de l’Algarve (Cf. § « Vivre en Algarve »), on comprend l’engouement pour cette région.

Le marché immobilier en Algarve est actuellement porté à près de 50% par la demande étrangère, notamment les retraités européens qui recherchent une plus grande qualité de vie et une fiscalité intéressante.

La demande augmente, les prix suivent. Cependant, à produit identique (type d’habitat et environnement) les prix restent de 30% à 50% moins chers qu’en France. Le marché se cherche encore, et l’on constate de fortes disparités dans les prix au mètre carré. Il faut savoir chercher et prendre le temps pour trouver les bonnes affaires.

 

LE MARCHE DE LA LOCATION LONGUE DURÉE

 

Avant d’envisager une installation en Algarve et d’investir dans l’immobilier, vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir vérifier vos capacités d’adaptation dans un nouvel environnement, valider votre future localisation, bref, vous assurer que vous faites le bon choix.

Ainsi, l’option location longue durée prend du sens. Mais cela n’est pas aussi facile qu’il n’y parait.

Ce qu’il faut savoir concernant le marché de la location en Algarve :

1) Le marché de la location long terme (à isoler de la location saisonnière) est en très forte croissance depuis 2014. Les offres ne font plus face à la demande et le marché est saturé à ce jour.

2) La règlementation est de plus en plus stricte et les contrôles de plus en plus fréquents depuis cette année. Cela dissuade les bailleurs les moins scrupuleux, qui s’affranchissaient jusque-là de déclarer leur activité, de laisser leurs biens sur le marché.

Le marché de la vente est aussi à la hausse depuis 2015 et la demande ne cesse de grandir. Les acquéreurs sont parfois désorientés quant au dilemme qui s’offre à eux : louer pour être sûr de ne pas se tromper ou acheter avant que les prix n’augmentent.

Un compromis pourrait être trouvé avec le développement de la location avec option d’achat.

Nous travaillons ce créneau, afin de mieux répondre à la demande.

 

LA VENTE EN L’ETAT FUTUR D’ACHEVEMENT (VEFA) EN ALGARVE

 

L'achat sur projet ou en phase de construction est de retour en Algarve.

Selon l'article 1601-3 du Code Civil :

Ce qu’il faut savoir concernant le marché de la location en Algarve :
« La vente en l'état futur d'achèvement est le contrat par lequel le vendeur transfère immédiatement à l'acquéreur ses droits sur le sol ainsi que la propriété des constructions existantes. Les ouvrages à venir deviennent la propriété de l'acquéreur au fur et à mesure de leur exécution. L’acquéreur est tenu d'en payer le prix à mesure de l'avancement des travaux. Le vendeur conserve les pouvoirs de maître de l'ouvrage jusqu'à la réception des travaux ».

Ces dernières années, la demande dépasse l’offre. Les constructeurs ont multiplié les programmes de construction, mais ne font pas toujours face à la demande croissante. De fait, les nouveaux produits sont vendus sur projet, avec des prévisions d'achèvement d'environ 18 mois.

La vente en l’état futur d’achèvement prend de l’ampleur. Ce n'est pas une nouvelle méthode d'achat, mais elle n'a pas été beaucoup utilisée ces dernières années au Portugal. Les constructeurs sont capables de sortir des produits de très bonne facture. Mais il y a toujours des exceptions et la vigilance s’impose.

Le principe même de la VEFA nécessite le paiement d’avances sur travaux, puis par phase de réalisation. Généralement, l’acquéreur ne devient propriétaire qu’à la livraison du produit fini.

Pour ces raisons, et compte tenu de ce marché en pleine expansion qui attire de nombreux constructeurs, nous recommandons la prudence pour ce type d’opération. Il convient en effet de prendre toutes les précautions nécessaires sur le plan juridique, afin de sécuriser l’acquisition.

  • Alerte email
  • Favoris 0
  • 0